La SFI installe un bureau à Lomé pour être plus proche des investisseurs du secteur privé

Logo SFI

La Société financière internationale(SFI), membre du Groupe de la Banque mondiale, avec un portefeuille d’un montant de 330 millions de dollars d’investissements au Togo, a installé officiellement le 31 octobre dernier, un bureau de représentation à Lomé.

Motivée par l’engagement du Togo  à « faciliter une politique très ouverte au bénéfice du secteur privé », et l’accomplissement de plusieurs réformes économiques,  la SFI estime que le « Togo présente des opportunités et a l’avantage d’être un hub logistique avec son port en eau profonde dans la sous-région ouest africaine et un centre financier »,  le pays, abritant plusieurs banques d’investissements de la sous-région ouest-africaine, avait déclaré le vice-président de l’institution, Sergio Pimenta lors d’une visite à Lomé en juillet dernier.

On cite entre autres, le siège de la Banque ouest africaine de développement(BOAD), bras financier de l’UEMOA ; celui de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC), le siège d’Ecobank transnational incorporated (ETI), la Chambre Consulaire Régionale de l’UEMOA (CCR-UEMOA) ainsi que d’autres à multiples dimensions économiques et financières.

Annoncée en juillet dernier, lors de la visite  du 8 au 10 juillet du vice-président de l’institution financière,  Sergio Pimenta,  la SFI, avec son bureau implanté dans l’enceinte de la Mission de la Banque mondiale à Lomé,  aura  des rapports plus proches avec des entreprises, les assister et créer des marchés afin de couvrir les besoins de développement qui ne peuvent pas être soutenus par le secteur public.

La SFI au Togo, membre du Groupe de la Banque mondiale, dispose d’un  portefeuille d’un montant de 330 millions de dollars d’investissements et appuie le Togo dans les domaines de l’énergie, des marchés financiers,  de l’amélioration de l’environnement des affaires, de la logistique  de la santé  ainsi que l’agriculture.