Le président Faure Gnassingbé annonce un partenariat entre l’AUDA-NEPAD, la ZLECAf et le MUTAA
By: Date: Categories:

La 38ᵉ réunion du comité d'orientation des chefs d'État et de gouvernement de l’agence de développement de l’Union africaine a eu lieu hier, le 25 mai. La rencontre s’est déroulée en visioconférence à l'occasion de la journée de l'Afrique. Hors, le président Faure Gnassingbé a conclu des partenariats avec quelques-uns.

Des partenariats conclus lors de la conférence

Lors de la réunion, l’intervention du Président a contribué à un partenariat entre l’agence de développement de l’Union africaine AUDA-NEPAD, le marché unique de transport aérien en Afrique (MUTAA), la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), et les institutions de l’Union africaine (UA) qui ont en charge le développement et l’intégration du continent.

Le chef de l’État a tweeté récemment après la conférence « Cette réunion stratégique offre l'occasion de plancher sur les moyens de relever les défis communs dans le contexte de la Covid-19 et de bâtir l'Afrique que nous voulons ».

L’intérêt commun à l’Afrique

Le Président et ses confrères ont échangé davantage sur l’intérêt commun à l’Afrique. En particulier sur les politiques de développement qui englobent la sécurité des individus et la promotion des droits de la personne, mais avec une réalisation des objectifs macroéconomiques ou institutionnels.

Ils ont de même entamé le sujet de la crise sanitaire, qui est pour eux une opportunité de développement de chaque pays. Mais également sur l’énergie durable et le genre.
L’élaboration d’un plan d’action sur la mobilisation des ressources et les projets prioritaires d’intégration régionale conformément à l’Agenda 2063 ont été pareillement communiqués.

À titre d’infos, le NEPAD est en effet un projet continental pour le développement en passant sur les infrastructures. Il a été créé par les chefs d'États de tous les pays d’Afrique en 2001. Avec le concours du Groupe Ecobank qui sera le 27 mai prochain, le NEPAD lancé le volet financement du programme à hauteur d’un milliard de FCFA « 100 000 micros, petites et moyennes entreprises (MPME) »